Panier 0

Apprendre à vivre avec ton absence | Vanessa Therrien

Même après 10 ans, tu passes à travers mes pensées pas mal chaque jour.

J'me demande souvent c'que tu serais devenu, ce que tu aurais aimé être. On était jeune et un peu naîf; tu trouvais que la vie c't'ai fait pour tripper, et t'avais pas tort : tu me l'as un peu appris quand t'es parti.

Ça fait presque 10 ans qu'tu nous a quittés, et j'me surprends encore à m'imaginer la vie que tu aurais pu avoir. La vie que tu aurais dû avoir.

T'as laissé des traces dans tous les coeurs qui t'ont connu. Chose certaine, on a encore ton sourire d'incrusté dans notre tête quand tu viens nous rendre visite quand on s'ferme les yeux.

À 18 ans, tu t'attends pas à perdre tes amis, tu t'attends pas à perdre tes proches.

Même si j'avais voulu te garder près de moi le plus longtemps possible, ton absence m'a fais voir la vie différemment. Ça m'a fait apprécier les petites choses du quotidien, ça m'donnes envie de vivre ma vie du mieux que je peux, avec les p'tits ups and downs qu'elle apporte avec elle. Tu me donnes envie d'apprendre, de voir, de connaître, d'aimer, de respirer, de vivre. Parce que ton absence me fait réaliser que tout ça, ça tient juste à un p'tit fil pas mal moins fort qu'on pense.

Depuis que t'es parti, tu m'donnes le guts de foncer vers l'inconnu les bras ouverts à la place de rester stable la tête baissée.

On ne saura jamais ce que tu serais devenu, mais j'peux te dire que tu m'aides à devenir la femme que je suis aujourd'hui, parce que je t'ai chaque jour avec moi, dans mon p'tit coeur.

J'aurais mieux aimé encore t'avoir à côté de moi pour qu'on puisse rire de tout et de rien comme dans l'temps, mais la vie a décidé autrement. Vu qu'la vie est faite de même, j'peux rien faire d'autres que de voir les côtés positifs pis de te remercier d'avoir joué un rôle important dans ton court passage parmi nous.

J'veux prendre ces quelques lignes pour te dire que t'as laissé une trace sur la vie des gens qui t'entourent, et que, grâce à toi, j'peux t'dire que j'vis plus que j'vivais avant.

Merci d'avoir été là, merci d'être encore là quand l'coeur va moins bien. T'es encore là, à ta façon. Pis tu m'fais encore du bien, d'une autre façon.

J't'embrasse fort

Van

 

 



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire