Livraison gratuite au QC pour les envois de + 50$
Panier 0

J'aurais pu abandonner. | Audrey Scott

Les gens ne comprennent pas ce que c'est de vivre avec la dépression pis l'anxiété qui vient avec. Sans parler de la tristesse, de la colère... ah pis la honte aussi qui ne donne pas sa place non plus!

Tu sais, ce mot-là, dépression, encore tabou en 2020. C'est encore un concept qui, pour certains, ne veut rien dire. En 2020, la dépression, c'est quelque chose dont on est encore gênés de parler... Ou bien peut-être simplement honteux d'exposer? C'est un gros problème de société que d'avoir un sujet autant présent autour de nous, mais encore énormément tabou.

Mais je vais te dire, à toi qui pense que la dépression ce n'est rien; je peux t'assurer que pour certaines personnes, c'est quelque chose de très gros à gérer.

J'ai passé par là récemment, à vrai dire : je suis en plein dedans. Et tu sais quoi? Ma dépression est venue avec de l'anxiété. Et pas juste un peu : beaucoup. Beaucoup trop. Ça m'a bloqué d'énormément de choses. Des nouvelles rencontres, des nouvelles activités, tout ce qui avait le concept de nouveauté, j'ai dû éviter. Je n'y arrivais pas. Parce que, comme si l'anxiété elle-même n'était pas suffisante, elle est venue accompagnée des crises de panique.

Ça, c'est une autre chose; les fameuses crises de panique. Le nombre incalculable de fois où on m'a dit "c'est juste dans ta tête, ça va passer". J'avais juste envie de crier "TU SAIS QUOI? JE SAIS QUE C'EST DANS MA TÊTE, MAIS JE N'ARRIVE PAS À LE CONTRÔLER". Parce que oui, je sais que ça part de ma tête. Je sais que ça va surement passer un jour, mais la dernière chose qu'une personne qui fait des crises de panique a besoin d'entendre, c'est ce genre de phrase. Tout le monde vit ses crises différemment; moi, j'ai l'impression de mourir chaque fois. Bouffées de chaleur, vertiges, nausées, etc. : tout pour que je me sente mal et que je garde un mauvais souvenir de ce moment... au point où j'ai toujours peur d'en refaire une.

Être dans cet état-là, ce n'est pas facile. Ce n'est vraiment pas quelque chose d'agréable. Ça fait mal physiquement, ça fait mal mentalement. Ça gruge toute notre énergie, et celle de nos proche aussi. Quand tu es dans cet état, tu culpabilises de faire vivre ça aux gens autour de toi. Tu réfléchis à toutes sortes de scénarios qui pourraient arriver, tu penses à ce que tout le monde pourrait penser de toi, tu t'auto-juges avant même qu'ils ne t'aient passé un commentaire, et ce, juste pour être certain d'être le premier à te critiquer : ça fait moins mal comme ça.

Et surtout, le pire pour moi : tu ne crois pas que quelqu'un puisse t'aimer tant que tu seras dans cet état là. Ah ça non! Comment quelqu'un pourrait t'aimer? Comment quelqu'un pourrait être capable de t'endurer alors que toi-même, tu ne t'endures parfois pas. Tu n'arrives même pas à concevoir que quelqu'un ait réellement envie de passer du temps avec toi. Tu crois souvent, beaucoup trop souvent, que les gens passent du temps avec toi par pitié. Tu crois qu'on te ment. Qu'on joue avec toi. Que d'un claquement de doigts, tout le monde t'oublierait. Et que celui qui prétend t'aimer, ne remarquerait même pas si tu partais.

Tu passes ton temps à analyser les textos, les paroles, les regards des gens. Tu t'imagines beaucoup trop de choses, mais ça, tu n'y peux rien, parce que c'est ton esprit qui divague. C'est ta tête qui s'embrouille avec tes idées noires et tes craintes. C'est ta tête qui a le plus mal là-dedans, suivi de ton coeur.

Le pire dans tout ça, c'est que tu n'as aucune idée de quand tout ça sera terminé. Être dans cet état-là, ça ne se décrit même pas. Ça fait juste ben mal! Pis en plus, ce qui est triste, c'est que les gens autour ne comprennent pas toujours. C'est passager, qu'ils disent : ça va passer!

Mais si ça ne passait pas?

By the way. Si tu vis quelque chose de semblable, garde en tête que le suicide n'est pas une option.

Il y a toujours une solution.

Être en dépression, ce n'est pas facile. Si tu vois quelqu'un autour de toi qui vit quelque chose de semblable; si tu vois quelqu'un qui semble déprimé; qui change de comportement, sois là pour cette personne. Écoute-la, réconforte-la. Elle aura besoin de soutien : elle aura besoin de toi. Tout le monde peut s'en sortir, il suffit d'être bien entouré.

Audrey Scott



Article précédent


Laissez un commentaire